Blog non officiel consacré à Jean-Louis Aubert

Entretien : Philippe Garrel parle de sa collaboration avec Jean-Louis Aubert

Après Le dernier pour la route et Amitiés sincères, Jean-Louis Aubert participe à nouveau à une bande originale de film : La jalousie. Un film réalisé par Philippe Garrel avec Louis Garrel et Anna Mouglalis.

En attendant la sortie en salle prévue pour le 4 Décembre 2013, je vous propose un extrait d'une interview de Philippe Garrel (présente dans le dossier de presse) racontant sa collaboration avec JLA sur ce projet.

Entretien : Philippe Garrel parle de sa collaboration avec Jean-Louis Aubert
POURQUOI AVEZ-VOUS CHOISI JEAN-LOUIS AUBERT POUR RÉALISER LA BANDE ORIGINALE ?

Il y a quelque temps j'ai appris qu'il voulait travailler avec moi sur un clip musical. A ce moment là je ne pouvais pas, mais l'idée est restée. Quand son dernier album "Roc'éclair" est sorti, je l'ai entendu dire dans une interview que ce CD était en relation avec la mort de son père. Peu de temps après, mon propre père est décédé Caroline m'a acheté "Roc'éclair" et j'ai trouvé la façon dont il avait évoqué son ressenti sans en parler magnifique Plus tard, pendant le tournage de "Jalousie" je cherchais une idée pour la musique, quelque chose de simple. Mon producteur Serge Catoire suggéra de contacter JLA. Une fois de plus, les éléments se mirent en place. J'ai montré mon film à Aubert, il l'a aimé et il a commencé à écrire la musique immédiatement. Le film a été fait entièrement à cette image : très rapidement mais aussi simplement.

LUI AVEZ-VOUS DEMANDER QUELQUE CHOSE DE PARTICULIER ?

Non, je lui ai simplement dit que ce devrait être comme des chansons, mais sans paroles. C'est ce qu'il a fait, il avait compris.

IL Y A UNE SORTE DE CONTINUITÉ ENTRE LES MUSIQUES DE VOS FILMS...

Oui, je préfère la musique écrite par des rockeurs, mais plutôt des ballades... comme John Cale a fait pour certains de mes films, et cela me va parfaitement bien. il y a probablement quelque chose de générationnel avec ce genre de musique, depuis "Les enfants désaccordés" en 1964 et "Marie pour mémoire" en 1967. Un film c'est comme une rencontre : tu fais avec ce que tu trouves sur ton chemin.

"OUVRE TON COEUR", LA CHANSON DU GÉNÉRIQUE DE FIN, N’ÉTAIT PAS COMPOSÉE POUR LE FILM.

Non, JLA l'a écrite juste avant notre première rencontre. Il m'a dit "je travaille là dessus", et il me l'a chanté après que je lui ai montré le film. Nous sommes tombés d'accord : cela conviendrait parfaitement.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article