Blog non officiel consacré à Jean-Louis Aubert

Jean Louis Aubert au Zénith de Lille (Mai 2006)

En fouillant dans mes archives, j'ai retrouvé un récit que j'avais écrit il y a quelques temps déjà lors du concert au Zénith de Lille en Mai 2006. J'ai retouché deux ou trois choses mais rien de grâve, je vous rassure ! Bonne lecture à toutes et tous !
 
Jean Louis Aubert au Zénith de Lille (Mai 2006)

Après plusieurs mois d'attente et surtout après aussi avoir bien gonflé mes potes pendant les trois dernières semaines me voilà enfin devant le Zénith de Lille pour voir Jean Louis Aubert.

Arrivé dans la fil d'attente à 17h (le concert débutait à 20h30). J'apperçois déjà une bonne dizaine de personnes qui attendent. Ce sont pour la plupart -je pense- sont des internautes du site Locataires mais aussi du Forum Officiel . A ma grande surprise il y a beaucoup de jeunes (bien plus jeune que moi, comme quoi il est pas si ringard le Jean-Louis hein ? wink ). Il est environ 19h, ouverture des grilles. Tout le monde s'agglutine et s'entasse et à peu de chose près on se serait cru dans puyo pop, un jeu video ou il faut justement entassé des petites bulles de plusieurs couleurs (superbe image avouons-le). Malgré cela, je me trouve à même pas 3 mètres de la scène et là je dirais que c'est la classe :-D

20h, je suis vraiment "au bout de ma vie" ! 30 minutes encore d'attente et je ne tiens plus en place. Je suis accompagné d'une amie fan tout comme moi et qui n’arrête pas de me dire qu'il va arrivé à 21h (arf nan j'veux pas attendre plus longtemps moi !). 20h35, Jean louis arrive mais pas là ou on l'attendait ! Il arrive des gradins derrière nous sur une douce musique: sensation - album Idéal Standard. Il arrive sur scène et commence déjà bien à nous chauffer sur la bombe humaine. Les titres récents (Parle moi, Ailleurs, Point final, L'heure bleue...) comme les moins récents (Juste une illusion, Comme un accord, Alter Ego, temps à nouveau, l'incontournable locataires...) s'enchainent sans pour autant oublier les titres les plus emblématiques de téléphone. Je me suis pris une belle claque en pleine face ! Et JLA prouve une fois de plus que l'on a pas besoin de gueuler comme un "putois" pour offrir du vrai rock au public . Et puis, ils sont rares les mecs de la cinquantaine à avoir une telle patate !

23h40, après 3 heures de concert et 3 rappels, voilà que mon deuxième concert de Jean-Louis Aubert se termine. Le temps pour lui de nous souhaiter une bonne route sur son fameux Voilà c'est fini. Un moment magique, merci Jean-Louis !
 

Morgan, dans un autre monde

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article